Lieu de soins gratuits pour tout le monde
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ergotisme et mal des Ardents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yohann
Admin
avatar

Messages : 300
Points : 607
Date d'inscription : 25/11/2012
Age : 31

MessageSujet: Ergotisme et mal des Ardents   Jeu 10 Jan - 17:40

L'ergot de seigle est un champignon qui parasite le seigle et d'autres céréales. Il contient plusieurs alcaloïdes de la famille de l'ergotamine. Ce champignon infectait couramment les cultures au Moyen-Age. De consommer du pain fabriqué avec des céréales contaminées suffisait pour produire des intoxications aigues ainsi que les formes chroniques de la maladie. Les alcaloïdes comme l'ergotamine sont parmis les rares substances qui sont absorbées non seulement par les muqueuses mais qui traverse également la peau.

L'ergotamine et les substances proches ont deux propriétés principales. En intoxication aigue, elles produisent des hallucinations, pas toujours agréables et souvent associées à des expériences psychotiques du type dépersonnalisation. A forte dose, ces substances produisent convulsion et coma. L'ergotamine est aussi un vasoconstricteur puissant, qui fut utilisé pour stopper des hémorragies comme les hémorragies du post-partum. Mais en intoxication chronique, cette substance produit une constriction des petites artères qui peut devenir irréversible. Au point que les extrémités peuvent être privée de sang, menant à la gangrène sèche. Parmis les effets favorables, il faut noter que cette substance est efficace dans les migraines. Elle est encore utilisée de nos jours dans cette indication, et les effets d'abus chroniques sont encore observés de temps en temps, tellement elle est efficace pour traiter les maux de tête.

Le LSD, un dérivé synthétique de l'acide lysergique, découvert dans les années 1970, est proche de l'ergotamine. Alors que l'ergotamine est un puissant vasoconstricteur, le LSD est un pur hallucinogène. Au Moyen-Age, les maladies psychiatriques et des intoxications aux symptomes psychiatriques étaient considérées comme un acte du diable et les patients considérés comme possédés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vosse.forumactif.org
Yohann
Admin
avatar

Messages : 300
Points : 607
Date d'inscription : 25/11/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Ergotisme et mal des Ardents   Jeu 10 Jan - 17:40

L'ergot de seigle est étroitement lié au mythe des sorcières. Comme mentionné plus haut, l'ergot de seigle produit des hallucinations et est bien absorbé par les muqueuses. Imaginez l'effet produit au Moyen-Age lorsqu'on découvrit une jeune femme prise d'hallucinations ou de convulsions, en train de faire des choses avec un manche à balai que la morale réprouvre...

Les hobbies au Moyen-Age étant assez restreints, il semblerait que la consommation volontaire d'ergot de seigle était assez courante pour échapper quelque temps aux malheurs du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vosse.forumactif.org
Yohann
Admin
avatar

Messages : 300
Points : 607
Date d'inscription : 25/11/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Ergotisme et mal des Ardents   Jeu 10 Jan - 17:41

Difficile de trouver des indications sur les doses toxiques d'ergot. L'ergot reste un problème dans la culture du seigle encore de nos jours. Les institutions de contrôle de l'hygiène alimentaire sont donc une bonne source d'information. Voici quelques chiffres qui peuvent aider à déterminer le taux d'infestation et les effets de l'ergot de seigle au Moyen-Age.

Je n'ai pas trouvé d'indication sur la quantité d'alcaloïdes contenue dans un sclérote d'ergot. Mais par contre, j'ai trouvé quelques références sur l'utilisation au Moyen-Age de l'ergot par les sages-femmes pour lutter contre les hémorragies du post-partum. Entre 5 et 9 sclérotes d'ergots étaient administrés. Toujours un chiffre impair, question de superstition. L'ergot forme des "grains" de couleur sombre, pouvant mesurer 1-2 cm de long.

Une étude canadienne de 2003 a permis de déterminer qu'à partir d'un taux d'infestation des grains de seigle de 0.1%, la croissance des porcelets était prétéritée. La norme actuellement admise pour les céréales destinées au fourrage est d'ailleurs fixée à 0.1%. Pour l'alimentation humaine, des normes beaucoup plus strictes sont exigées. Seulement quelques (4-5?) sclérotes par kg de grains de seigle sont admis dans les normes canadiennes. Un taux d'infection de 0.5% produit déjà une nette diminution du rendement du champ concerné, d'après une autre étude canadienne, datant de 1980. Un climat plus humide et une récolte plus tardive produit une augmentation du taux d'ergot. C'est pour cela que les régions du nord de l'Europe ainsi que les régions montagneuses étaient plus affectées par la Mal des Ardents que le pourtour méditerrannéen. Un taux d'infestation de 3% des grains de seigle représente déjà un taux très important.

Je n'ai malheureusement pas trouvé de données sur les rendements agricoles au Moyen-Age
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vosse.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ergotisme et mal des Ardents   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ergotisme et mal des Ardents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DISPENSAIRE des SOMMERSDORF :: Comment on soigne une maladie :: Ergotisme et Mal des Ardents-
Sauter vers: